Aller au contenu Accéder à la navigation Accéder à la recherche

Contrastes

Inauguration du premier site 4G multi-opérateurs du New Deal Mobile dans le Jura

Le 16 juillet 2020, la Fédération Française des Télécoms (FFTélécoms) et les représentants des opérateurs de téléphonie mobile ont inauguré le premier site 4G multi-opérateurs du New Deal Mobile dans le département du Jura, à Clucy, en présence des élus locaux et de :

  • Joël Bourgeot, Sous-préfet de Dole ;
  • Danielle Brulebois, Députée du Jura ;
  • Jean-Marie Sermier, Député du Jura ;
  • Liliane Lucchesi, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté ;
  • Marie-Christine Chauvin, Conseillère départementale du canton d’Arbois ;
  • Claude Berthod, Maire de Clucy.

Ce pylône de téléphonie mobile, mutualisé de manière volontaire par les quatre opérateurs (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) dessert la commune de Clucy avec des débits théoriques maximum de plusieurs dizaines de Mb/s.

La FFTélécoms souligne l’implication exemplaire de l’ensemble des acteurs dans la réalisation de ce projet. Ce pylône est issu du dispositif de « couverture ciblée », qui est un des grands axes de l’accord New Deal Mobile, conclu en janvier 2018 entre les opérateurs et les pouvoirs publics. Le dispositif de couverture ciblée permet aux collectivités d’identifier elles-mêmes les zones à couvrir par les pylônes. Les opérateurs s’engagent à construire et à financer ces sites entièrement à leur charge.

Cette première inauguration dans le département du Jura est donc une illustration concrète de l’accélération de la mise en œuvre du New Deal Mobile par les opérateurs télécoms sur le territoire.

Objectif du New Deal Mobile :

La 4G sera généralisée sur le réseau actuel des opérateurs d’ici 2020 et d’ici fin 2022 pour les zones blanches actuelles dont 75% d’ici fin 2020, y compris les axes routiers prioritaires. Par ailleurs, la couverture sera complétée au travers du dispositif de couverture ciblée.

Le New Deal Mobile est une réalité, il est en marche et les opérateurs sont tous mobilisés pour atteindre cet objectif. Il a certes été ralenti pendant la crise sanitaire mondiale mais les opérateurs et les techniciens ont continué, dans la mesure du possible, à déployer. Des sites mobiles ont été construits et contrairement à d’autres secteurs économiques qui étaient complètement à l’arrêt, l’industrie des télécoms a démontré pendant la crise sanitaire et encore plus ces dernières semaines sa capacité à maintenir l’activité pour atteindre les objectifs fixés.

Depuis la signature du New Deal Mobile :

  • Plus de 75 000 sites mobiles sont déjà en 4G sur les 84 500 sites mobiles tous opérateurs confondus en France ; 89% des sites des opérateurs ont donc été convertis en 4G, plus de 99% de la population est couverte en 4G ;
  • Les opérateurs ont construit ou passé près de 19 700 sites en 4G depuis le début du New Deal Mobile.

Sur le dispositif de couverture ciblée :

Au titre de ce dispositif, les opérateurs doivent construire près de 1 600 nouveaux pylônes
d’ici le milieu de l’année 2022, dont près de 600 doivent être construits d’ici au début de l’année 2021.
À ce stade, près de 340 pylônes ont été construits et activés par les opérateurs.

Pour permettre une réussite opérationnelle de l’accord, un guide pratique à destination des maires
a été réalisé par la FFTélécoms en partenariat avec les associations de collectivités. Les opérateurs réaffirment leur volonté de travailler de concert avec les élus locaux et les associations d’élus au profit de l’aménagement du territoire.

La Fédération Française des Télécoms, dans un souci de transparence et de pédagogie, a mis en ligne sur son site internet :

  • Un compteur national pour suivre l’évolution des déploiements mobiles ;
  • Une plaquette pédagogique sur les grandes étapes de déploiement d’un site mobile depuis la loi ELAN à destination des élus locaux et parlementaires.

Le point sur la couverture mobile en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Jura.

En région Bourgogne-Franche-Comté :

La région Bourgogne-Franche-Comté comptait 5 892 sites tous opérateurs confondus au 31 mars 2020. Parmi ces sites, 4 386 sites étaient équipés en 4G. Entre le 31 mars 2018 et le 31 mars 2020, 1 266 nouveaux sites sont passés en 4G.

Nombre de sites mis en service 4G entre le 1er trimestre 2018 et le 1er trimestre 2020 :

  • Côte-d’Or : 202 sites ;
  • Doubs : 245 sites ;
  • Haute-Saône : 191 sites ;
  • Jura : 122 sites ;
  • Nièvre : 79 sites ;
  • Saône-et-Loire : 172 sites ;
  • Territoire de Belfort : 52 sites ;
  • Yonne : 203 sites ;
  • Total : 1 266 sites.

Au 31 mars 2020, 1 506 sites doivent encore migrer vers la 4G. Sur ces 1 506 sites, 1 352 se trouvent sur des pylônes mutualisés à quatre opérateurs et représentent la majeure partie de l’effort de passage en 4G. Cela correspond à 338 pylônes multi-opérateurs (couvrant 490 centres-bourgs de communes).

Nombre de pylônes multi-opérateurs qui passeront en 4G au plus tard fin 2022 (+ nombre de communes concernées) :

  • Côte-d’Or : 95 pylônes (146 communes) ;
  • Doubs : 43 pylônes (63 communes) ;
  • Haute-Saône : 55 pylônes (79 communes) ;
  • Jura : 33 pylônes (47 communes) ;
  • Nièvre : 45 pylônes (74 communes) ;
  • Saône-et-Loire : 29 pylônes (40 communes) ;
  • Territoire de Belfort : 2 pylônes (2 communes) ;
  • Yonne : 36 pylônes (39 communes) ;
  • Total : 338 pylônes (490 communes).

Depuis le 31 mars 2020, 60 sites multi-opérateurs sont passés en 4G, sur 15 pylônes mutualisés.

Également, 10 pylônes mutualisés devaient encore être construits par la collectivité dans le cadre des anciens programmes de couverture « zones blanches » et « sites stratégiques ».

En complément des sites à passer en 4G et à construire, ce sont au total 181 sites qui, au titre du dispositif de couverture ciblée, seront construits et financés par les opérateurs entre fin 2019 et début 2022.

Nombre de sites du dispositif de couverture ciblée (arrêtés 2018, 2019 et 2020) :

  • Côte-d’Or : 18 sites ;
  • Doubs : 35 sites ;
  • Haute-Saône : 15 sites ;
  • Jura : 17 sites ;
  • Nièvre : 25 sites ;
  • Saône-et-Loire : 21 sites ;
  • Territoire de Belfort : 9 sites ;
  • Yonne : 41 sites ;
  • Total : 181 sites.

Dans le département du Jura :

Le Jura comptait 597 sites tous opérateurs confondus au 31 mars 2020. Parmi ces sites, 448 sites étaient équipés en 4G. Entre le 31 mars 2018 et le 31 mars 2020, 122 nouveaux sites sont passés en 4G.

Au 31 mars 2020, 149 sites doivent encore migrer vers la 4G. Sur ces 149 sites, 132 sites multi-opérateurs se trouvant sur 33 pylônes et couvrant 47 centres-bourgs de communes devront passer en 4G d’ici fin 2022. Pour les 17 sites restants, ils devront quant à eux migrer vers la 4G au plus tard fin 2020.

Depuis le 31 mars 2020, 8 sites multi-opérateurs sont passés en 4G, sur 2 pylônes mutualisés sur les communes de Ladoye-sur-Seille et Viry.

Dans le Jura, ce sont également 17 sites 4G qui, entre fin 2019 et début 2022, seront construits par les opérateurs au titre du dispositif de couverture ciblée (arrêtés de 2018, 2019 et 2020).

Liste des communes du dispositifs de couverture ciblée dans le Jura (arrêtés 2018, 2019 et 2020) :

Quatre sites situés sur les communes d’Eclans-Nenon, Vulvoz, Clucy et L’Étoile sont construits et activés en 4G par les 4 opérateurs.

  • Amange (1 site) ;
  • Augisey (1 site) ;
  • Cernon (1 site) ;
  • Chapelle-Volad (1 site) ;
  • Clucy (1 site) ;
  • Eclans-Nenon (1 site) ;
  • Lemuy (1 site) ;
  • L’Étoile (1 site) ;
  • Montagna-le-Reconduit (1 site) ;
  • Nevy-sur-Seille (4 sites) ;
  • Pont de Poitte (1 site) ;
  • Vulvoz (1 site).

En savoir plus :

Quels usages de l’internet mobile en France ?

  • 68,4 millions d’abonnements mobiles ;
  • 8,6 giga-octets consommés par mois en moyenne par un abonné 4G (soit un triplement depuis 2016) ;
  • Le débit mobile moyen atteint 45 Mbit/s en 2019 (+50 % en un an et + 100% dans les zones rurales grâce aux premiers effets du New Deal Mobile).

Quels délais entre la construction du site et sa mise en service ?

L’accélération de la couverture attendue par le New Deal Mobile nécessite en effet une simplification des démarches administratives à la mesure des enjeux pour notre pays.

Pour rappel, en France, il fallait en moyenne entre 18 et 24 mois, du fait des démarches administratives, entre le dépôt du projet de construction d’un pylône et son allumage définitif. En Allemagne ou encore au Royaume-Uni, ce délai est divisé par 5 ! Grâce à la mobilisation des opérateurs et de l’État, 5 mois ont été gagnés pour simplifier le calendrier administratif.

Quels sont les investissements des opérateurs ?

Les opérateurs télécoms accélèrent les déploiements sur tout le territoire en ayant investi, un montant record avec plus de 10 milliards d’euros en 2019 pour installer, déployer, maintenir les infrastructures.

En quoi cette mutualisation 4G est-elle une prouesse technique ?

La mutualisation des installations est réalisée au travers de la technologie de Ran Sharing 4G et sa mise en œuvre par les quatre opérateurs est sans équivalent dans les autres pays.

L’accord historique ou New Deal Mobile, c’est quoi ?

Les opérateurs ont signé en janvier 2018 un accord historique ou New Deal Mobile avec les pouvoirs publics pour accélérer la couverture mobile. Cet accord permet à très court terme de trouver une solution pour les nombreuses communes du programme zone blanche qui ne disposent pas encore de pylône.

Vous pouvez retrouver toutes les informations avec les infographies ci-dessous :

  • En quoi consiste cet accord ?
  • Comment les opérateurs vont-ils le mettre en place ?

Carte | Emplacement de la commune de Clucy :

Coordonnées GPS du site 4G multi-opérateurs de Clucy : 46°56’44.4″N 5°54’24.1″E.

Voir les précédentes inaugurations

Voir aussi