Aller au contenu Accéder à la navigation Accéder à la recherche

Contrastes

Intervention de Nicolas Guérin, Président FFTélécoms, au 36e Congrès de l’ANEM

Nicolas Guérin, Président de la Fédération Française des Télécoms (FFTélécoms), est intervenu le 15 octobre 2020 à la table ronde « La couverture numérique de la montagne » lors du 36ème Congrès de l’ANEM (Association Nationale des Élus de Montagne) qui se déroulait à l’Université de Corse à Corte. Extraits de ses propos :

« Depuis la signature du New Deal Mobile, nous en mesurons l’impact, tangible et réel sur le quotidien des citoyens et des entreprises et assumons notre rôle, aux côtés des élus et de l’État, dans l’aménagement numérique de notre pays. Nous le mesurons d’autant plus que la crise sanitaire qu’a traversé et que traverse encore notre pays nous a montré, à toutes et à tous, l’importance de la couverture internet pour nos concitoyens et nos entreprises. Les opérateurs ont fait preuve d’une mobilisation sans précédent pendant le confinement, et encore aujourd’hui pour continuer à assurer la stabilité des réseaux et leur déploiement.

Notre objectif reste le même : poursuivre le déploiement de nos réseaux même si la crise sanitaire est nécessairement venue impacter l’intensité de nos activités et notre rythme de production pendant quelques semaines. Depuis juin 2017, plus de 5 100 nouveaux sites 4G ont été activés dans les territoires de montagne qui cumulent pourtant des contraintes liées au relief, à l’altitude et au climat. Je suis d’ailleurs convaincu que l’action déterminante de l’ANEM, lors des débats animés à l’occasion de l’examen de la loi montagne en 2016 a fait germer l’idée d’un New Deal Mobile. Je tiens également à souligner le partenariat efficace avec l’ANEM au travers des nombreuses inaugurations de pylônes 4G en montagne depuis le début du New Deal Mobile qui permettent de mesurer la réalité des déploiements.

Au 1er octobre 2020, on recensait en montagne 8 206 sites activés en 4G. Au 30 juin 2020, la Corse comptait 849 sites tous opérateurs confondus dont 788 étaient équipés en 4G. Entre le 31 mars 2018 et le 30 juin 2020, 184 nouveaux sites sont passés en 4G. Au 30 juin 2020, 61 sites doivent encore migrer vers la 4G. Sur ces 61 sites, 40 se trouvent sur des pylônes mutualisés à quatre opérateurs. Cela correspond à 10 pylônes multi-opérateurs qui doivent basculer en 4G d’ici fin 2022. 52 sites ont été identifiés au titre du dispositif de couverture ciblée et seront construits et activés en 4G par les opérateurs d’ici mi-2022. Deux sites sont déjà ouverts : Zonza et Ghisoni. »

Les autres intervenants de la table ronde :

  • David Bertolotti, Directeur des affaires institutionnelles et internationales d’Eutelsat ;
  • Gilles Brégant, Directeur général de l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) ;
  • Anthony Colombani, Directeur des Affaires publiques Bouygues Telecom ;
  • Paul-André Colombani, Député de la Corse-du-Sud ;
  • Serge Delémontex, animateur de la table ronde ;
  • Arthur Dreyfuss, Secrétaire général d’Altice France-SFR ;
  • Annie Genevard, Députée du Doubs, Présidente de l’ANEM ;
  • Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques ;
  • Michel Sauvade, Maire de Marsac-en-Livradois (Puy-de-Dôme), Président du Comité national de dialogue sur l’exposition du public aux ondes électromagnétiques ;
  • Sébastien Soriano, Président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse).