Aller au contenu Accéder à la navigation Accéder à la recherche

Contrastes

Les opérateurs de téléphonie mobile accélèrent les déploiements 4G malgré la crise sanitaire

Les opérateurs de téléphonie mobile se sont engagés depuis plus de trois ans dans l’accord du New Deal Mobile afin d’apporter la 4G à l’ensemble des Français.

Les opérateurs ont basculé 2148 sites zones blanches centres bourgs en 4G, ce qui correspond en mars 2021 à 82 % de l’ensemble des sites à migrer d’ici fin 2022, dépassant largement l’objectif assigné par le Gouvernement qui était de 75% à fin 2020.

Les opérateurs sont pleinement impliqués dans cet ambitieux programme de construction de nouveaux pylônes mutualisés au travers du dispositif de couverture ciblée qui permet aux élus locaux d’identifier les zones prioritaires à couvrir. Ils ont ainsi construit et mis en service 762 nouveaux pylônes au 31 mars 2021 au titre du dispositif de couverture ciblée.

Par ailleurs, la couverture est améliorée sur les axes routiers prioritaires et l’objectif de généraliser la 4G hors zones blanches, a été atteint fin 2020.

Le New Deal Mobile est devenu une réalité sur le terrain. Il a certes été ralenti pendant la crise sanitaire mondiale mais il n’a pas empêché les opérateurs et leurs techniciens de continuer, dans toute la mesure du possible, à déployer notamment durant les périodes de confinement. Des sites mobiles ont ainsi été construits et, contrairement à d’autres secteurs économiques complètement à l’arrêt, l’industrie des télécoms a démontré, et démontre encore plus ces dernières semaines, sa capacité à maintenir l’activité pour atteindre les objectifs fixés.

La Fédération Française des Télécoms et ses membres ont organisé plusieurs inaugurations de sites mobiles 4G ces dernières semaines dans les départements du Tarn-et-Garonne, Jura, Haute-Savoie, Côtes-d’Armor… qui illustrent la réalité des déploiements. L’implication des collectivités et des élus locaux, des équipes projet sur le terrain, en lien avec l’ensemble des acteurs, est l’une des clés de la réussite de ce programme.

Les réseaux télécoms ont joué un rôle majeur dans la résilience économique et sociale du pays depuis la crise sanitaire et ses conséquences en termes de restrictions des déplacements et des rassemblements.  C’est en effet grâce aux réseaux télécoms que, depuis plus d’un an, les Français peuvent communiquer, télétravailler, poursuivre l’éducation à la maison, consulter leur soignant, s’informer, se divertir et tout simplement garder le lien.

Au regard de leur rôle, les réseaux et les infrastructures télécoms sont des biens sensibles qui doivent être préservés. Les opérateurs de téléphonie mobile déplorent ces derniers mois, des actes de vandalisme à l’encontre de leurs infrastructures dans différents lieux du territoire. Dans ce contexte la FFTélécoms travaille depuis plusieurs mois pour renforcer la coopération entre les services de l’État et les opérateurs de communications électroniques afin de lutter contre toutes les formes de malveillance. Il s’agit de prévenir ces actes grâce à la mise en place d’une convention nationale qui sera déclinée au niveau local. Sous l’égide des préfets, les actions à mener pour appréhender les personnes qui portent atteinte à l’ordre public en empêchant l’acheminement des communications d’urgence et en privant habitants, entreprises et administrations de l’accès aux réseaux de communications électroniques pourront être identifiées et mises en œuvre.

Avec ce nouveau confinement, notre industrie démontre une nouvelle fois son aptitude à réagir rapidement en poursuivant les déploiements des réseaux fixes et mobiles. Notre détermination à accompagner les Français s’illustre également avec le maintien de nos boutiques qui restent ouvertes durant cette période compliquée.

La mobilisation exceptionnelle des opérateurs s’est faite aussi en solidarité avec la filière industrielle, les sous-traitants et fournisseurs. La FFTélécoms souligne cette solidarité exemplaire des opérateurs et rappelle le rôle fondamental de l’industrie des télécoms dans la relance économique de notre pays. Notre secteur investit plus de 10 milliards par an pour déployer ses réseaux fixes et mobiles.

Nicolas Guérin, président de la FFTélécoms a déclaré :

« La FFTélécoms et les opérateurs multiplient les actions de terrain pour accompagner les maires dans l’arrivée de leur pylône 4G. Nous avons inauguré par exemple dans le Jura un pylône pour les 21 habitants de la zone concernée ! C’est un record et une illustration de notre engagement à connecter le plus grand nombre, partout en France. En 4 mois nous avons construit et activé 300 nouveaux pylônes, le rythme s’accélère malgré un contexte sanitaire compliqué. Pour ce nouveau point d’étape des déploiements mobiles, je veux saluer l’implication exemplaire des techniciens de l’ensemble des opérateurs. Depuis plus d’un an, ils sont sur le pont, ainsi que toute la chaîne des télécoms : nos sous-traitants, nos fournisseurs, nos vendeurs, nos ingénieurs. »

Document associé