Aller au contenu Accéder à la navigation Accéder à la recherche

Contrastes

Tempête Alex | Comment les opérateurs se sont mobilisés pour réparer les réseaux fixes et mobiles ?

Le 2 octobre dernier, la tempête Alex a violemment frappé toute la France et en particulier l’Ouest et le département des Alpes-Maritimes. Des crues exceptionnelles ont ainsi ravagé des villages de montagne dans le sud-est de la France et le nord de l’Italie.

Plusieurs personnes ont perdu la vie tragiquement. Les dégâts matériels sont considérables : des dizaines de routes coupées, des ponts qui se sont effondrés, plus d’une centaine de maisons détruites, plusieurs milliers de foyers privés d’électricité et d’eau potable, etc. Les intempéries ont également causé de sérieux dégâts sur les infrastructures des télécoms. En effet, la tempête Alex a tout emporté sur son passage et les réseaux télécoms n’ont pas échappé au désastre.

Les fibres qui alimentent les réseaux fixes, internet et mobiles ont été coupées à divers endroits dans les vallées de la Roya, de la Tinée et de la Vésubie.

Selon Fabienne Dulac, PDG d’Orange France : « De par l’intensité du phénomène, nous sommes dans une situation comparable à ce que nous avons connu avec l’ouragan Irma aux Antilles [en septembre 2017]. »

Ainsi, les lignes fixes, enterrées le long des routes ou fixées à des poteaux, ont été emportées par les crues dans ces trois vallées. Les réseaux mobiles ont eux aussi été impactés car les antennes sont connectées par des fibres optiques, lesquelles ont été emportées par les eaux. En outre, il leur faut de l’électricité pour fonctionner.

Or le réseau d’électricité a lui aussi considérablement été endommagé. Bouygues Telecom expliquait ainsi quelques jours après le déluge que « dans les vallées de la Vésubie, de la Roya et de la Tinée, dans les Alpes-Maritimes, l’ensemble des réseaux fixes et mobiles a cessé de fonctionner privant plusieurs milliers de clients de moyens de communication ».

Au total, ce sont plus d’une trentaine d’antennes utilisées par Bouygues Telecom, une quarantaine d’antennes chez Orange et une trentaine de sites côté F qui ont été touchés.

Comment les opérateurs ont-ils fait face à la situation ?

Les opérateurs ont mobilisé des moyens humains, matériels et techniques considérables pour réparer et reconstruire les fibres dans un temps record, afin de remettre en service l’ensemble des réseaux mobiles et le cœur du réseau fixe et internet.

SFR explique que les « difficultés d’accès aux sites à cause des routes et ponts coupés » et les « ruptures d’alimentation électrique » ont considérablement compliqué la tâche des opérateurs pour rétablir les réseaux. Nicolas Chatin, Directeur de la Communication chez Altice, confirme que « l’ensemble des équipes des opérateurs et de leurs partenaires a été mobilisé pour faire face à cette situation exceptionnelle. »

Orange a précisé que les techniciens de l’ensemble des opérateurs ont fait « tout ce qui était en leur pouvoir, en coordination avec le département, les mairies et le Centre zonal opérationnel de crise, pour rétablir les liaisons, en donnant la priorité aux télécommunications mobiles ». « La priorité a été de rétablir l’électricité pour pouvoir réaliser un diagnostic de nos antennes mobiles et de l’ensemble de notre réseau fixe », indique d’ailleurs Fabienne Dulac.

Bouygues Telecom a ajouté que les opérateurs ont mis en place des groupes électrogènes et travaillé « dans des conditions difficiles » pour rétablir la connexion mobile de plusieurs dizaines de milliers de clients.  L’objectif souligné par Anthony Colombani, Directeur Corporate Bouygues Telecom est « de permettre aux habitants des villages touchés de renouer au plus vite le contact avec leurs familles et leurs proches ». Les opérateurs ont également réorienté leurs trafics mobiles vers les antennes opérationnelles les plus proches.

En plus des groupes électrogènes, Orange a également mis à disposition des points Wi-Fi avec liaison satellitaire et des téléphones satellitaires dans les villages les plus isolés.

La mobilisation exceptionnelle des opérateurs a permis un rétablissement à la normale pour le plus grand nombre dans un délai inédit. Une nouvelle illustration de l’indispensable rôle des réseaux télécoms dans notre vie quotidienne.