Accéder directement au contenu de la page Accéder à la navigation principale Accéder à la recherche

Inauguration du premier site 4G multi-opérateurs dans l’Aube

Sommaire

Le 17 septembre 2019, la Fédération Française des Télécoms et les représentants des opérateurs de téléphonie mobile ont inauguré le premier site 4G multi-opérateurs du New Deal Mobile dans le département de l’Aube à Faux-Villecerf, en présence de :

  • Thierry Mosimann, Préfet de l’Aube ;
  • Philippe Pichery, Président du Conseil départemental de l’Aube ;
  • Hélène Vincent, Maire de Faux-Villecerf.

 

Vidéo | Inauguration du premier site 4G multi-opérateurs dans l’Aube :

Le point sur la couverture mobile :

Ce pylône de téléphonie mobile dessert la commune de Faux-Villecerf avec des débits théoriques maximum de plusieurs dizaines de Mb/s. Il s’agit d’une illustration concrète de l’accélération de la mise en œuvre du New Deal Mobile sur le territoire, avec l’arrivée de la 4G dans cette commune.

La FFTélécoms souligne l’implication de l’ensemble des partenaires dans la réalisation de ce projet. Ce pylône a été mutualisé de manière volontaire par les quatre opérateurs, dans le cadre d’un précédant partenariat avec l’État et les collectivités locales.

L’arrivée de la 4G sur ce site se fait grâce à l’accord historique du New Deal Mobile conclu l’année dernière entre les pouvoirs publics et les opérateurs. Il prévoit notamment la généralisation de la 4G sur l’ensemble des réseaux et le passage en 4G des communes du programme « Zones blanches – centres-bourgs ».

Au niveau national au 31 mars 2019 :

  • Plus de 66 000 sites mobiles étaient déjà passés en 4G sur les 81 000 sites mobiles tous opérateurs confondus en service ;
  • Plus de 10 700 sites sont passés en 4G depuis la mise en œuvre du « New Deal Mobile ».

Par ailleurs, cet accord comprend la construction de 5 000 nouveaux sites financés à 100% par les opérateurs afin de généraliser la bonne couverture, au sein du dispositif dit de « couverture ciblée ».

Pour permettre une réussite opérationnelle de l’accord, un guide pratique à destination des maires a été réalisé par la FFTélécoms en partenariat avec les associations de collectivités. Les opérateurs réaffirment leur volonté de travailler de concert avec les élus locaux et les associations d’élus au profit de l’aménagement du territoire.

La Fédération Française des Télécoms dans un souci de transparence et de pédagogie a mis en ligne sur son site internet :

  • Un compteur national pour suivre l’évolution des déploiements mobiles ;
  • Une plaquette pédagogique sur les grandes étapes de déploiement d’un site mobile depuis la loi ELAN à destination des élus locaux et parlementaires.

 

Le point sur la couverture mobile en région Grand Est et dans l’Aube :

  • La région Grand Est comptait 8 256 sites tous opérateurs confondus au 31 mars 2019. Parmi ces sites, 6 105  étaient équipés en 4G. Entre le 31 mars 2018 et le 31 mars 2019, 820 nouveaux sites sont passés en 4G.

Au 31 mars 2019, 2 151 sites doivent encore migrer vers la 4G. Sur ces 2 151 sites, 1 648 se trouvent sur des pylônes mutualisés à quatre opérateurs et représentent la majeure partie de l’effort de passage en 4G. Cela correspond à 412 pylônes multi-opérateurs (couvrant 626 communes ou zones).

En outre, 30 pylônes multi-opérateurs des anciens programmes gouvernementaux devront être construits : la maîtrise d’ouvrage est assurée par la collectivité concernée.

En complément des sites à passer en 4G et à construire, ce sont au total 172 sites qui, au titre du dispositif de couverture ciblée, seront construits et financés par les opérateurs entre fin 2019 et fin 2021.

 

  • L’Aube comptait 504 sites tous opérateurs confondus au 31 mars 2019. Parmi ces sites, 349 sites étaient équipés en 4G.  Entre le 31 mars 2018 et le 31 mars 2019, 85 nouveaux sites sont passés en 4G.

Au 31 mars 2019, 155 sites doivent encore migrer vers la 4G. Sur ces 155 sites, 128 sites multi-opérateurs se trouvant sur 32 pylônes et couvrant 50 communes devront passer en 4G d’ici fin 2022. Pour les 27 sites restants, ils devront quant à eux migrer vers la 4G au plus tard fin 2020.

Dans l’Aube, ce sont également 30 sites 4G qui, entre fin 2019 et fin 2020, seront construits par les opérateurs au titre du dispositif de couverture ciblée (arrêté des 485 sites de 2018 et arrêté complémentaire de 115 sites de 2018).

 

Liste des 30 sites du dispositif de couverture issu des arrêtés de 2018 et 2019 dans l’Aube :

  • Arrentières (1 site) ;
  • Allibaudières (1 site) ;
  • Avirey-Lingey (1 site) ;
  • Balnot-sur-Laignes (1 site) ;
  • Bergères (1 site) ;
  • Bétignicourt (1 site) ;
  • Bragelogne-Beauvoir (1 site) ;
  • Briel-sur-Barse (1 site) ;
  • Chaserey (1 site) ;
  • Chesley (1 site) ;
  • Courtaoult (1 site) ;
  • Dienville / Radonvilliers (1 site) ;
  • Fouchères (1 site) ;
  • Fravaux (1 site) ;
  • Hampigny / Rances (1 site) ;
  • Jessains / Juvanzé / Trannes (1 site) ;
  • Les Croûtes (1 site) ;
  • Longeville-sur-Mogne (1 site) ;
  • Longpré-le-Sec (1 site) ;
  • Longsols (1 site) ;
  • Magnicourt / Pougy (1 site) ;
  • Pargues (1 site) ;
  • Racines (1 site) ;
  • Rilly-Sainte-Syre (1 site) ;
  • Rouilly-Sacey (1 site) ;
  • Salon (1 site) ;
  • Sommeval (1 site) ;
  • Villy-en-Trodes (1 site) ;
  • Virey-sous-Bar (1 site) ;
  • Vosnon (1 site).

 

Emplacement du site sur Google Maps :

 

Retombées presse :

 

Vidéo | Témoignage d’Hélène Vincent, Maire de Faux-Villecerf :

Voir sur notre chaîne YouTube les 4 témoignages d’habitants de Faux-Villecerf

Documents associés

Voir aussi