Accéder directement au contenu de la page Accéder à la navigation principale Accéder à la recherche

euroISPA 2016 : jeter les bases d’un internet ouvert et sécurisé

La Fédération a réuni les associations européennes de fournisseurs de service internet pour échanger avec les autorités et opérateurs français.

La Fédération Française des Télécoms a accueilli l’assemblée générale de l’euroISPA à Paris les 22 et 23 septembre 2016. Cette association réunit les associations européennes de fournisseurs de services internet européens, regroupant au total près de 2500 entreprises du secteur en Europe. Elle se réunit 4 fois par an pour échanger sur les enjeux du secteur.

Sous l’impulsion de Michel Combot, Directeur général de la Fédération Française des Télécoms, plusieurs interventions ont eu lieu lors de ces deux journées.

Sébastien Soriano, président de l’ARCEP est venu partager sa vision sur la régulation du numérique et les moyens de « barbariser la régulation ». Le président de l’ARCEP, qui assure actuellement la vice-présidence de l’ORECE (BEREC) dont il prendra la présidence en 2017, a pu échanger avec les représentants de toute l’Europe et de l’ensemble des acteurs de l’internet sur les moyens de consolider en Europe les bases d’un internet ouvert, toujours plus sûr et performant.

 

La Fédération avait également organisé l’intervention de trois autorités l’ARJEL, l’ANSSI et la HADOPI pour échanger avec les membres de l’euroISPA sur les modèles d’organisation et d’échanges entre les pouvoirs publics et les opérateurs en France. Ainsi, Frédéric Guerchoun, Directeur Juridique de l’ARJEL, François Charbonnier, du Bureau de Coordination de l’ANSSI, et Pauline Blassel, Secrétaire Générale de l’HADOPI, ont exposé les objectifs et les modalités de l’action de leur autorité respective. Acteurs de l’internet et représentants des autorités françaises ont pu mettre en commun leur réflexion sur les pistes d’amélioration afin de renforcer les droits et la sécurité des utilisateurs en ligne.

Les membres de l’association ont aussi pu faire le point sur les dossiers en cours à Bruxelles, alors que la Commission vient de publier plusieurs textes importants relatif au marché unique numérique. Ainsi, ont été abordés :

  • La mise en œuvre dans chaque pays européen de la directive NIS relatif à la sécurité des réseaux et des communications
  • Le suivi de l’actualité européenne en matière de lutte contre la criminalité en ligne (directive Terrorisme)
  • Un point sur les relations avec Europol (nomoreransom.org)
  • Les initiatives et réflexions européennes sur la responsabilité des intermédiaires techniques
  • La révision du cadre réglementaire européen des télécoms
  • Un état des lieux de la transposition du règlement général sur la protection des données perso (GDPR)
  • Les projets de révision des Directives SMA et « droit d’auteur »

euroispa.org

Voir aussi