Ondes & santé

Tout comprendre sur les ondes et sa santé

La FFTélécoms s’attache à apporter aux consommateurs et acteurs du numérique les réponses précises à leurs questions sur le déploiement des réseaux, les radiofréquences et la santé.
Elle se réfère, pour cela, aux positions des autorités sanitaires (en France, les Ministères chargés de la Santé et de l’Ecologie) et aux travaux des agences publiques d’expertise qui sont chargées d’évaluer les connaissances scientifiques sur les ondes radio (en France, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire ou ANSES). Ces positions et travaux sont présentés dans le portail www.radiofrequences.gouv.fr

A date, les positions les plus récentes de l’ANSES et des Ministères sont :

  • pour l’ensemble des ondes radio : « L’évaluation des risques liés à l’exposition aux radiofréquences ne met pas en évidence d’effet sanitaire avéré et ne conduit pas à proposer de nouvelles valeurs limites d’exposition de la population. Elle pointe toutefois, avec des niveaux de preuve limités, différents effets biologiques chez l’Homme ou chez l’animal. Par ailleurs, certaines publications évoquent une possible augmentation du risque de tumeur cérébrale, sur le long terme, pour les utilisateurs intensifs de téléphones portables. Compte tenu de ces éléments, dans un contexte de développement rapide des technologies et des usages, l’Anses recommande de limiter les expositions de la population aux radiofréquences – en particulier des téléphones mobiles -, notamment pour les enfants et les utilisateurs intensifs, et de maîtriser l’exposition générale résultant des antennes-relais. » - Rapport et avis de l’ANSES, 15 octobre 2013
     
  • pour le téléphone mobile :​ « Il n’existe pas aujourd’hui de preuve scientifique démontrant que l’usage des téléphones mobiles présente un risque pour la santé. Néanmoins, faute d’un recul suffisant, des interrogations subsistent sur d’éventuels effets à long terme et certains d’entre nous s’inquiètent. Ainsi, à titre de précaution, il est recommandé d’adopter des gestes simples destinés à réduire son exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences émis par les téléphones mobiles. » - Dépliant sur le téléphone mobile du Ministère chargé de la Santé, juillet 2012 
     
  • pour les antennes-relais :​ « En l’état actuel des connaissances scientifiques, l’expertise nationale et internationale n’a pas identifié d’effets sanitaires à court ou à long terme, dus aux champs électromagnétiques émis par les antennes-relais. » - Fiche sur les antennes-relais des Ministères chargés de la Santé, de l’Ecologie et de l’Economie numérique, mars 2013

Un dépliant pour tout comprendre : Mon Mobile et Ma Santé (version 2016)

Des fiches thématiques pour être informé sur le déploiement des réseaux, les radiofréquences et la santé

Des infographies sur les radiofréquences et la santé

Des textes de référence relatifs aux radiofréquences et à la santé

14 mai 2014
Ondes & santé

Mise au point de l'INSERM à partir de l'étude sur l'utilisation du téléphone portable et le développement de tumeurs cérébrales

L'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) publie, le 14 mai, une mise au point à la suite des échos trouvés dans certains médias par une étude épidémiologique « cas-témoins » sur l'utilisation du téléphone mobile et le développement de tumeurs cérébrales, parue dans le journal Occupational & Environmental Medicine.
13 mai 2014
Ondes & santé

Le Comité scientifique chargé des risques sanitaires nouveaux et émergents a publié un avis préliminaire sur les champs électromagnétiques

Le Comité scientifique chargé des risques sanitaires nouveaux et émergents (SCENIHR) auprès de l'Union Européenne a publié, en février 2014, une mise à jour préliminaire de son avis sur les effets potentiels de l'ensemble des champs électromagnétiques, dont les radiofréquences. Cette version provisoire a été soumise à consultation publique jusqu'au 16 avril 2014 . Le nouvel avis actualisera le précédent datant de 2009, sur la base des données scientifiques les plus récentes.
13 mai 2014
Ondes & santé

ANSES : mise à jour de l'expertise Radiofréquences et Santé

L'ANSES maintient sa conclusion de 2009 sur les ondes radio dans la mise à jour de son expertise publiée en octobre 2013 : il n'existe aucune preuve d'un risque pour la santé sous les seuils qui sont recommandés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et qui sont en vigueur en France
8 avr 2014
Ondes & santé

« Aucune utilité en matière de réduction des expositions » des dispositifs anti-ondes, selon l’ANSES

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) a fait réaliser une étude sur l’efficacité de 13 « dispositifs anti-ondes ». « Cette étude s’inscrit dans le contexte de la mise sur le marché d’un grand nombre de solutions censées « protéger » des rayonnements électromagnétiques émis par les systèmes de communication sans-fil. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité de dispositifs « anti-ondes » conçus pour fonctionner avec des téléphones mobiles. »
7 avr 2014
Ondes & santé

Le Comité scientifique chargé des risques sanitaires nouveaux et émergents a publié un avis préliminaire sur les champs électromagnétiques, soumis à consultation publique

Le Comité scientifique chargé des risques sanitaires nouveaux et émergents (SCENIHR) auprès de l’Union Européenne a publié, en février 2014, une mise à jour préliminaire de son avis sur les effets potentiels de l’ensemble des champs électromagnétiques, dont les radiofréquences.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms