14 avr 2011
Vol des mobiles

Lutte contre le vol des mobiles : la LOPPSI 2 simplifie le processus de blocage

04
MIN
A l’occasion d’un déplacement à Juvisy-sur-Orge (Essonne), Claude Guéant s’est félicité de l’efficacité de la neutralisation à distance des mobiles volés mise en place avec les opérateurs.

Ce dispositif, existant depuis 2003, a été amélioré par la loi LOPPSI 2 (voir le texte de la loi) en vigueur depuis le 16 mars, pour apporter plus d’efficacité aux forces de l’ordre, et plus de simplicité pour les utilisateurs.

Après avoir bloqué sa ligne auprès du service client de son opérateur, le propriétaire d’un mobile volé doit porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie en indiquant le numéro de série (IMEI) de son téléphone (disponible en tapant *#06 # sur son clavier ou inscrit sur le coffret de son appareil – à conserver en lieu sûr et à portée de main). Le dépôt de plainte sera alors envoyé automatiquement par les forces de l’ordre – et non plus par le client lui-même - à l’opérateur concerné afin qu’il procède au blocage de l’appareil grâce à ce numéro. A partir de là, aucune communication émise depuis ce téléphone mobile ne peut aboutir.

Porter plainte et faire bloquer son mobile volé est une démarche citoyenne : elle permet de rendre le vol et le recel inutiles, et donc de dissuader les voleurs.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms