10 sep 2010
Vol des mobiles

L’AFOM se félicite de l’adoption par le Sénat de l’amendement 415 concernant la lutte contre le vol de téléphones mobiles.

03
MIN
Cette nouvelle disposition permettra de décharger le client d’une démarche administrative et participe à l’amélioration de la lutte contre le vol et la fraude.

Désormais, les plaintes déposées par les personnes victimes d’un vol de mobiles seront directement transmises par les services de police ou de gendarmerie à l’opérateur de téléphonie mobile concerné. Dans le cadre du projet de loi LOPPSI 2, l’amendement 415 indique : « ces terminaux devront être bloqués dans un délai de quatre jours ouvrés à compter de la réception par l'opérateur concerné de la déclaration officielle de vol, transmise par les services de police ou de gendarmerie. »

Cette nouvelle disposition permettra de décharger le client d’une démarche administrative et participe à l’amélioration de la lutte contre le vol et la fraude.

L’AFOM est engagé dans la lutte contre le vol de mobiles depuis 2003, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms