20 mai 2014
Décryptage

L’interopérabilité des messageries mobiles en question

Une class action vient d’être ouverte aux Etats-Unis à l’encontre d’Apple. En cause : une ancienne utilisatrice d'iPhone a découvert qu’en changeant de téléphone pour une marque concurrente, elle ne recevait plus tous les SMS qui lui sont destinés.
L’interopérabilité des messageries mobiles en question

Alors que les opérateurs télécoms œuvrent depuis toujours à l’interopérabilité de leurs plateformes, avec l’adoption de normes internationales telles que les SMS ou les MMS, les constructeurs de terminaux mobiles ont très souvent tenté de déployer leurs propres solutions. Blackberry a son BBM, Samsung son Chaton et Apple sa solution iMessage, destinées aux communications entre utilisateurs d’iPhone. Problème : en délaissant les appareils de cette marque, les usagers courent le risque de perdre une partie de leurs messages, car Apple continue à privilégier son réseau interne plutôt que le format SMS pour les échanges entre ses clients (c’est ce qu’explique le site Numerama)…

Cette mésaventure illustre tout l’intérêt d’une norme unique, fiable et sécurisée, permettant à chaque consommateur de profiter librement de la concurrence entre opérateurs et entre constructeurs de terminaux mobiles.

 

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms