22 avr 2014
Environnement

Le succès de la collecte des mobiles usagés grâce à la mobilisation des opérateurs de la FFTélécoms

09
MIN
1,2 millions de terminaux mobiles ont été collectés en France en 2012 par les opérateurs membres de la FFTélécoms, signataires de la charte d’engagement volontaire pour le Développement Durable
Collecte des mobiles

Grâce à la mobilisation active des opérateurs pour collecter avec ou sans incitation financière les mobiles usagers, le nombre de mobiles collectés en 2012 s’élève à près de 1,2 million de mobiles à comparer à 1 million en 2011, 835 000 en 2010 et 485 000 en 2009.

A cette collecte directe des opérateurs s’ajoutent les collectes effectuées directement par d’autres organismes, souvent caritatifs, dont le volume est difficilement appréhendable.

Cette augmentation continue fait suite à la mise en place de dispositifs d’incitation financière en complément des incitations écologiques et sociales. La généralisation des contreparties financières accordées aux utilisateurs est la véritable avancée de l’année. Pour accompagner cette collecte, les opérateurs ont mis en place des moyens d’information et de communication très importants.

La démarche des opérateurs répond à un objectif de responsabilité d’entreprise. Les dispositifs mis en place par les opérateurs concernent à la fois les téléphones mobiles réutilisables dont la durée de vie peut être allongée, mais également ceux en fin de vie qui nécessitent un traitement des déchets. Ce double engagement des opérateurs va au-delà de la réglementation sur les déchets d’équipements électroniques et électriques (DEEE), privilégiant le ré-emploi avant le recyclage matière.

Pour professionnaliser les filières, les engagements de la Charte de Réemploi des téléphones mobiles établie par l’éco-organisme Eco-systèmes  avec le soutien de la profession sont respectés par l’ensemble des opérateurs. On notera, parmi les prestataires respectant les principes de cette Charte, Les Ateliers du Bocage (réseau Emmaüs France),  retenus par les trois principaux opérateurs, qui favorisent la création d’emplois d’insertion pour les acteurs de l’économie sociale et solidaire. Au global, on compte 1 emploi créé pour 12 000 mobiles collectés par an.

Malgré tous les efforts déployés par les opérateurs pour mettre en place des systèmes de collecte  qui donnent le choix aux clients (rétribution financière, dons à des associations, geste pour l’environnement) et leur mise en visibilité (campagnes presse, e-mailing, affiches dans les points de vente, …), et malgré l’apparition d’organismes de collecte alternatifs, le nombre de mobiles collectés par rapport à ceux mis sur le marché reste limité.

Les principaux freins constatés aujourd’hui pour poursuivre l’augmentation du nombre de mobiles collectés tiennent à deux principaux facteurs :

  • le manque d’entrain des clients à rapporter leurs mobiles usagers même en contrepartie d’une offre financière, notamment en raison de leur attachement à l’objet et à la peur de perdre leurs données personnelles (photos, SMS, contacts, …) qui y sont contenues.
  • le fait que les clients conservent souvent leur ancien mobile pour le donner à leurs proches ou le gardent comme téléphone de remplacement en cas de panne du plus récent.

L’enquête consommation 2011 du CREDOC (502 personnes interrogées entre janvier et juin 2011) montre que :

  • Plus d’un tiers (37%) des personnes qui délaissent leur téléphone portable le stockent.
  • Moins nombreux, 6% d’entre eux le jettent dans une poubelle classique.
  • 22% le donnent le plus souvent à un proche
  • 28% le recyclent :
    • soit en le déposant dans une poubelle de tri (16%)
    • soit en le ramenant en boutique (10%)
    • soit en le ramenant à leur employeur (2%).

Site internet sur la collecte des mobiles www.rapportersonmobile.fr 
La Fédération Française des Télécoms, comme elle s’y était engagée dans le 1er bilan de la charte a lancé en mai 2012 un site Internet  sur la collecte des mobiles afin d’informer les utilisateurs de l’importance de rapporter son (ou ses) téléphone(s) mobile(s) usagé(s) chez son opérateur.

Accessible depuis l’adresse www.rapportersonmobile.fr, le site apporte à la fois des données factuelles sur les enjeux environnementaux, économiques et sociétaux de cette démarche mais aussi des informations très pratiques, comme par exemple les points de collecte ou les contreparties financières que peuvent offrir les opérateurs à leurs clients en échange de leur ancien mobile. En effet, rapporter son mobile est un geste qui rapporte à tous et à chacun.

Les opérateurs membres de la Fédération ont engagés des actions de communication de relais de l’information de ce site dans leurs supports de communication et leurs sites internet.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms