21 avr 2014
Observatoire sociétal

ask.fm, le réseau « ados » de sociabilité anonyme en ligne

06
MIN
Les réseaux sociaux anonymes Whisper et Secret font aujourd’hui beaucoup parler d’eux en raison de leurs succès grandissant aux Etats-Unis. En France, les adolescents connaissent déjà bien le principe de la sociabilité anonyme en ligne qu’ils expérimentent quotidiennement sur ask.fm, réseau social qu’ils fréquentent assidument.
Ask.FM

Et pourtant dans une étude Médiamétrie réalisée en juin 2013, ask.fm y figure comme le troisième réseau social en temps passé (trois quarts d'heure par mois) en France, derrière Facebook (5 heures) et Twitter (1 heure) : 1,3 millions de Français, dont la moitié sont âgés de moins de 17 ans, ont visité le réseau social ask.fm.

La chercheuse Joëlle Menrath nous fait découvrir les usages quotidiens de ce réseau social inconnu des parents : on y voit à l’œuvre les « drames » ordinaires des adolescents, mais aussi la fabrique horizontale de leurs normes, et au premier chef celle de l'intimité, à l’âge où l'éclosion de la sexualité redistribue les cartes.

La découverte de son intimité à l’âge où il s’agit de s’ouvrir à l’autre par la sexualité ne peut être le fruit d’une réflexion abstraite, ni une simple adoption des normes parentales.

Ask.fm est un cadre où l'intimité s'invente avec perte et fracas, dans des débordements où seule la honte sert de rempart.

Dans cette version numérique du jeu « Action ou Vérité », matinée des standards de la télé réalité, de nouveaux marivaudages s’expérimentent, où l’intimité de chacun se dessine sous les yeux d’un public choisi.  Le succès de ce réseau auprès des adolescents est le signe, comme l'écrivaient déjà Danah Boyd et Alice Marwick en 2011, "que les jeunes désirent avoir une forme de vie publique - ce qui ne signifie pas pour autant qu'ils veuillent que leur vie soit publique. "

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms