ondes

29 Jan 2015

Le magazine Que choisir a publié une enquête sur les ondes électromagnétiques « Ondes électromagnétiques : le jeu trouble des associations »

« Alors que les études scientifiques rassurantes s’accumulent à propos de l’innocuité des ondes de téléphonie mobile et du Wi-Fi, des associations tiennent un discours alarmiste, au risque d’amener les pouvoirs publics à adopter des mesures de protection aussi coûteuses qu’inutiles ». C’est l’introduction de l’article du magazine Que choisir qui a publié une enquête sur les ondes électromagnétiques datée du 23 décembre 2014 « Ondes électromagnétiques : Le jeu trouble des associations
10 juin 2014

Pour une législation qui ne freine pas l’investissement et l’innovation dans le numérique

A quelques jours de l’examen par le Sénat du texte de la proposition de loi relative à la sobriété, à la transparence et à la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques, plusieurs organisations professionnelles majeures du numérique (AFDEL, FFTélécoms, GITEP, SFIB, Simavelec, Syntec Numérique, USPII) appellent les pouvoirs publics à accentuer l’effort pour faire de la France une vitrine en matière d’innovation numérique. Dans l’examen par le Sénat de la proposition de loi relative aux ondes électromagnétiques, elles en appellent à la sagesse du législateur pour, tout en veillant au respect des recommandations des autorités sanitaires, faire valoir l’impérieuse nécessité de ne pas freiner inutilement l’investissement et l’innovation dans le numérique, ni d’handicaper la croissance, la compétitivité, l’attractivité des territoires et l’emploi.
10 Jan 2014

8 organisations professionnelles du numérique appellent à une législation favorable à l’investissement et à l’innovation dans le numérique

Après l’examen du texte de la proposition de loi relative à la sobriété, à la transparence et à la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques par les commissions Développement durable et Affaires économiques de l’Assemblée Nationale, plusieurs organisations professionnelles majeures du numérique (AFDEL, FFTélécoms, FIEEC, GITEP, SFIB, Simavelec, Syntec Numérique, USPII) s’alarment et appellent le législateur à faire évoluer un texte dont le principal effet en l’état serait de susciter peurs irraisonnées, tensions et contentieux autour des réseaux et des services numériques mobile et sans fil.
  •  

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms