ondes et santé

30 nov 2016

"Mon mobile et ma santé" : le guide 2016 est en ligne !

Réalisé par la Fédération, ce nouveau guide présente un point sur les connaissances scientifiques, la réglementation ainsi que les recommandations aux utilisateurs pour réduire leur exposition aux ondes radio, dans le cadre de l’approche de précaution décidée par les pouvoirs publics pour le téléphone mobile.
14 mai 2014

Mise au point de l'INSERM à partir de l'étude sur l'utilisation du téléphone portable et le développement de tumeurs cérébrales

L'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) publie, le 14 mai, une mise au point à la suite des échos trouvés dans certains médias par une étude épidémiologique « cas-témoins » sur l'utilisation du téléphone mobile et le développement de tumeurs cérébrales, parue dans le journal Occupational & Environmental Medicine.
13 mai 2014

Le Comité scientifique chargé des risques sanitaires nouveaux et émergents a publié un avis préliminaire sur les champs électromagnétiques

Le Comité scientifique chargé des risques sanitaires nouveaux et émergents (SCENIHR) auprès de l'Union Européenne a publié, en février 2014, une mise à jour préliminaire de son avis sur les effets potentiels de l'ensemble des champs électromagnétiques, dont les radiofréquences. Cette version provisoire a été soumise à consultation publique jusqu'au 16 avril 2014 . Le nouvel avis actualisera le précédent datant de 2009, sur la base des données scientifiques les plus récentes.
13 mai 2014

ANSES : mise à jour de l'expertise Radiofréquences et Santé

L'ANSES maintient sa conclusion de 2009 sur les ondes radio dans la mise à jour de son expertise publiée en octobre 2013 : il n'existe aucune preuve d'un risque pour la santé sous les seuils qui sont recommandés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et qui sont en vigueur en France
8 avr 2014

« Aucune utilité en matière de réduction des expositions » des dispositifs anti-ondes, selon l’ANSES

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) a fait réaliser une étude sur l’efficacité de 13 « dispositifs anti-ondes ». « Cette étude s’inscrit dans le contexte de la mise sur le marché d’un grand nombre de solutions censées « protéger » des rayonnements électromagnétiques émis par les systèmes de communication sans-fil. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité de dispositifs « anti-ondes » conçus pour fonctionner avec des téléphones mobiles. »

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms