26 nov 2013
Décryptage

Usages innovants des musées et des visiteurs connectés : Mooc, apps, objets 3D imprimables

16
MIN
Le monde des musées a effectué son tournant numérique et mobile depuis plusieurs années déjà et ce de façon tout à fait créative.
Usages innovants des musées et des visiteurs connectés

Les professionnels des musées ont su prendre acte que les publics des musées étaient des visiteurs connectés et outillés de terminaux mobiles et d’applications en tout genre. Ils ont compris que les visiteurs connectés avaient pu préparer la visite avant à travers des ressources en ligne, qu’ils pouvaient participer à l’exposition à travers différentes propositions de médiation jouant avec le caractère transmédiatique du numérique et qu’ils pouvaient les prolonger après leur venue.

Afin d’élargir le public des musées, des interactions à distance et parfois en temps réel sont proposées via des sites pour des visiteurs qui ne peuvent se déplacer dans les lieux pour différentes raisons (physiques, financières). Le numérique peut permettre de rendre les lieux de culture plus proches grâce à la pratique familière des applications mobiles et d’Internet. Mais les musées sont également le terrain d’expérimentations innovantes comme la possibilité de fabriquer les objets de collection grâce aux nouvelles imprimantes 3D en téléchargeant depuis le site du musée des fichiers STL. La médiation numérique des musées s’inscrit également dans le contexte de lancement de Massive Online Open Course, c'est-à-dire de l’éducation par et avec le numérique. Et c’est logiquement que MOOC et musées se rencontrent à travers des ressources ouvertes notamment les métadonnées des collections au plus grand bénéfice des publics rendus plus curieux encore avec le mobile et internet. On s’arrêtera enfin sur ces retouches parodiques de tableaux célèbres qui dépeignent a contrario la place qu’ont pris les terminaux mobiles dans nos vies. L’homme qui hurle dans le Cri de Munch redevient un simple passant qui a fracassé son portable. Avec tablettes et smartphones, l’Humanité semble devenir moins tragique et solitaire dans ces tableaux de maîtres.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms