26 sep 2014
Décryptage

Un lycéen invente un détecteur mobile pour le paludisme

02
MIN
Un lycéen pourrait venir en aide au tiers-monde grâce à l’add-on pour mobile qu’il a mis au point : un outil qui permet d’analyser le sang rapidement, et d’y détecter paludisme et autres maladies.
Un lycéen invente un détecteur mobile pour le paludisme

La YC Hacks competition, à Mountain View, a été lancée cette année : une compétition entre programmeurs, dont le gagnant a inventé un kit de test sanguin pour smartphone. L’invention, baptisée Athelas,  consiste à rajouter une lentille aux caméras de téléphones. Il devient ensuite possible d’analyser directement les échantillons de sang prélevés : un algorithme, prévu dans l’application, compte et identifie les cellules présentes, ce qui lui permet de diagnostiquer la présence d’anomalies et de maladies. Tanay Tandom, instigateur du projet en dernière année de lycée, explique sur la plateforme de résolution collective de problème ChallengePost que son souhait est de « créer un test de paludisme qui ne demande aucune expertise, ne prenne que quelques secondes et ne coûte quasiment rien ».

Si la validité de tous les diagnostics établis par l’application est encore sujette à débats entre les experts, son projet semble être sur la bonne voie.  

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms