3 avr 2014
Contenus

UK : la police de Londres veut tarir les ressources des sites pirates

02
MIN
La police londonienne lance une initiative qui vise à tarir les ressources des sites hébergeurs de contenus illégaux.
City of London Police

A l’heure où le gouvernement français organise le transfert de compétences de la Hadopi vers le CSA, la police londonienne lance une initiative qui vise à tarir les ressources des sites hébergeurs de contenus illégaux.

Dans la logique « follow the money » préconisée par le rapport de la Mission Lescure et qui vise à frapper les sites pirates au porte-monnaie, le portail en ligne ‘Infringing Website List’ permet aux ayants droit de signaler les sites hébergeant des contenus protégés par le droit d’auteur et mis à disposition illégalement. Une fois signalés et les informations vérifiées par la police londonienne, ces sites intègrent une liste partagée par les autorités avec les acteurs du marché publicitaire (annonceurs, agences, etc.). Ainsi, les marques peuvent éviter d’acheter des espaces publicitaires sur les sites contrevenants.

Elaboré conjointement avec les associations représentatives des acteurs de la publicité (IAB UK, ISBA, IPA) et les représentants des créateurs (BPI, FACT, IFPI…), ce projet a fait l’objet d’un pilote de 3 mois qui aurait eu des résultats satisfaisants selon les participants.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms