1 fév 2012
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker
Décryptage

Sur les réseaux : les femmes et les enfants d’abord !

Image d'illustration de la veille télécoms

Parmi les usages innovants dans le monde portés par les réseaux télécoms à mettre en exergue, on ne peut pas passer à côté des projets qui participent de la protection de l’enfance et des mères. C’est le focus de la semaine. La récente parution d’un rapport de l’Unicef sur les technologies mobiles au service de l’enfance est le reflet de l’importance de ces usages. Différents services innovants développés soit aux USA soit en Afrique laissent apparaître un important champ d’usage : de la lutte contre la violence jusqu’à l’assurance médicale en passant par les registres de naissance, les applications sont multiples et utilisent différentes technologies dont le SMS. On note également que des services peuvent se coupler tels que le paiement mobile dont l’Afrique demeure la terre d’innovation.

Unicef / Rapport sur les technologies Mobiles pour la protection de l’enfance

Ce rapport de l’Unicef propose des éléments de connaissance précieux au sujet des projets reposant sur les technologies mobiles et engagés autour de la protection de l’enfance.  L’auteur du rapport  Mirkka Matilla y remercie notamment la directrice de l’organisation internationale Plan, Linda Raftree, qui a développé au Bénin une action permettant de monitorer la violence envers les enfants basée sur des envois de rapports par SMS. D’autres expériences et projets sont ici présentés et analysés comme le registre de naissance, les aides à la réunification des familles en cas de catastrophes ou la cartographie des risques pour les mineurs notamment les jeunes filles. Les registres de naissance numérique utilisant à la fois le réseau de téléphonie mobile et des bases de données informatiques ont été conçus pour permettre une reconnaissance plus systématisée des enfants afin de leur permettre d’être des sujets de droits à part entière. Ainsi au Kenya, au Libéria, au Vanuatu ou en Ouganda, de telles expériences de registres de naissance ont été impulsées pour faire reconnaître l’existence de chaque enfant qui né comme un individu doté une identité. En Ouganda,  par exemple, il faut savoir que la naissance d’1 enfant sur 5 seulement est déclarée.  Des enfants demeurent ainsi sans existence juridique et sont écartés des héritages des terres par exemple.  
En Haïti, lors du tremblement de terre de janvier 2010, un service basé sur des messages textes a été mis en place afin de permettre aux familles de localiser les enfants disparus et de faciliter les réunifications familiales. On peut encore signaler ce projet de cartographie d’un dès plus grands bidonvilles de Nairobi au Kenya, Map Kibera, basé sur le crowdsourcing et qui permet de signaler les risques locaux pour les jeunes filles exposées aux violences sexuelles. Les différents dispositifs étudiés sont décrits au plan technique avec précision et permettent de renouveler les questionnements sur les réseaux et les enfants généralement posés en termes de dangers potentiels de mauvaises rencontres ou de harcèlements en ligne. Ici au contraire, les projets visent à utiliser les technologies mobiles pour aider à la protection de l’enfance  et il est intéressant d’en connaître à la fois l’existence, le fonctionnement et les retombées. 

Enfance Mobile SMS Unicef

Infoasaid / Radio et SMS : deux technologies pour sauver les enfants de la sécheresse

Ce billet présente l’initiative d’un réseau international d’ONG dont la Croix Rouge Britannique, Save the children, qui couple deux technologies particulièrement présentes en Afrique, la radio et le téléphone portable afin de prévenir les risques sanitaires dus à une sécheresse persistance dans la région frontalière du Kenya et de la Somalie. Un demi-million de personnes sont en effet touchées par une sécheresse qui dure depuis trois années. Le projet développé fin 2011 et devant se poursuivre pendant six mois en 2012 suppose d’équiper des soignants locaux de cette région aride habitée par des bergers semi-nomades de téléphones rechargeables par l’énergie solaire et la mise en place d’une plate-forme de communication entre eux utilisant le SMS pour coopérer autour du suivi nutritionnel des enfants. Ces informations sont également relayées par une station de radio couvrant un rayon de 150 km afin de toucher les populations concernées par ce fléau. Ce couplage entre radio et portable s’avère relativement fréquent sur le continent africain pour une diffusion à la fois personnelle et massive des informations.

Afrique Kenya Somalie Enfance Nutrition Radio SMS

Denver Post / Les adolescents sans-abri et le téléphone mobile : un outil vital aux USA

Cet article du Denver Post est basé sur les résultats d’une enquête menée par une chercheuse de l’Université de Californie pour l’Ecole de Travail Social et financée par l’Institut National de Santé Mentale portant sur les adolescents sans abri de la ville. Elle a interrogé 169 adolescents sans abri et a ainsi découvert que 62% disposaient d’un téléphone portable et que 51% l’utilisaient pour rester en contact avec leurs amis, 36% pour appeler un employeur potentiel, 17% pour être en relation avec un éducateur spécialisé et 41% pour rester connectés à leurs familles. L’étude démontre que ces contacts même à distance permettent aux adolescents sans abri de sortir de manière plus rapide de leur condition notamment en étant plus prémunis par ces conversations amicales, avec les éducateurs ou avec des employeurs possibles des problèmes de santé mentale, de toxicomanie ou de prostitution. L’enquête est riche de témoignages de jeunes SDF qui racontent leurs contacts avec leur entourage et les différentes habitudes de connexions meilleures marchés qu’ils trouvent comme l’usage du WIFI gratuit dans différents secteurs de la ville.

Pesinet / Une micro-assurance santé basée sur le monitoring par mobile

Ce site concerne un projet pilote mené dans un quartier de Bamako au Mali auprès de 600 enfants associant un principe de micro-assurance et une application java de bases de données sanitaires mobiles. Le Mali connait un taux de mortalité infantile important avec 111 décès pour 1000 naissances et avec surtout 191 décès d’enfants de moins de 5 ans pour 1000 naissances. Le projet associe d’une part, des soignantes sur place qui effectuent une veille sanitaire sur les enfants et livrent les données recueillies sous forme de rapports envoyés par le réseau de téléphone mobile et d’autre part,  un médecin généraliste qui analyse ces données livrées en temps réel depuis son cabinet pour signaler les cas nécessitant une visite médicale urgente. Le service coûte aux familles moins d’un euro par mois (500 CFA) et se présente comme une micro-assurance santé permettant un suivi régulier des enfants afin de réduire la mortalité infantile.

Mali Enfance Mobile Assurance

Text4Baby / Un programme d’informations par SMS sur la santé des mères et des nouveaux-nés

Il existe aux USA un programme d’informations par SMS proposé par la HMHB, une coalisation d’associations de praticiens en Pédiatrie ou en Gynécologie, de sages femmes et de parents créée en 1981 et chargée de lutter contre la mortalité infantile. Disponible en anglais et en espagnol, le service compte  à ce jour 258 000 abonnées. Les informations sont délivrées sous forme de textos et Text4Baby a envoyé ainsi plus de 24 millions de messages concernant l'accouchement, la nutrition, les vaccinations, la santé mentale, les étapes de développement, la violence familiale, l'activité physique ou encore l'allaitement. Le choix du SMS s’est imposé pour toucher une plus grande partie de la population américaine notamment les afro-américaines et hispaniques, qui selon les enquêtes menées par le Pew Internet  sont plus équipées en téléphone portable avec 87% contre 80% chez les Blancs, pour reprendre les catégories communautaristes utilisées aux USA (http://www.pewinternet.org/Reports/2010/Mobile-Access-2010.aspx?r=1). Une campagne interactive a été également menée pour des informations concernant la grippe en 2011 et la possibilité donc après avoir tapé le short code de Text4Baby d’autoriser l’émission de SMS de prévention de la grippe. Ce programme fait l’objet de plusieurs études de suivi mettant en avant le bon retour des abonnés sur les connaissances et informations dispensés par ce biais.  

USA Enfance SMS

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms