10 avr 2012
Décryptage

Sélection d’innovations technologiques portées par les réseaux télécoms pour le développement durable, la santé et l’accessibilité

40
MIN
Alors que Google lançait cette semaine son prototype de lunettes en réalité augmentée qui, pour certains, évoque les films d’espionnage et de science-fiction, voici quelques innovations tout aussi pointues au plan technologique mais qui, hélas, ont été beaucoup moins commentées.

Elles ont en commun d’être orientées vers une partie plus fragile de l’humanité, qu’elle soit malade, analphabète ou poly-handicapée. La réalité augmentée est ainsi utilisée dans la chirurgie de l’anévrisme pour permettre de générer des images en 3D et en temps réel durant les interventions.

Un article met l’accent sur la prochaine vague d’innovations à venir dans le secteur de la robotique du care, c'est-à-dire de l’assistance aux personnes. Les robots sont ici moins définis par leur aspect d’androïde que comme des agents intelligents capables d’effectuer des tâches par commande à distance. Ainsi, ils peuvent être implantés sous différentes formes comme par exemple ces robots chiens dont le cerveau est un smartphone. Le téléphone intelligent dans la robotique massifiée que les analystes entrevoient semble être le terminal complémentaire, soit comme télécommande, soit comme intelligence artificielle. La technologie des capteurs est également mobilisée dans un appareillage associant gants et portable pour les personnes sourdes et aveugles pouvant enfin communiquer par l’intermédiaire d’un alphabet dit de Lorm. L’analphabétisme touche 793 millions de personnes dans le monde. Communiquer par simples textos est dans ces cas impossible. Un projet piloté depuis 2007 par une association d’informaticiens en Suisse et d’ingénieurs agronomes en Inde consiste à développer des interfaces iconiques sur un smartphone à écran tactile bon marché pouvant être utilisé par les fermiers afin de déchiffrer les informations (eau, température...) que des capteurs sans fil installés dans leurs champs fournissent afin d’obtenir une meilleure récolte.

Enfin, les compagnons d’espèce des humains comme les abeilles qui nous indiquent l’état problématique de la biodiversité sont également l’objet de toutes les innovations technologiques. La communication en champ proche a permis à l’Institut de Recherche Agronomique de comprendre la perte d’orientation des abeilles qui ne retrouvent pas leur ruche et occasionne une mortalité de 25% à 50% des abeilles butineuses. 700 abeilles ont été équipées de puces RFID pour découvrir le rôle néfaste joué par un insecticide neurotoxique.

Technology Review / Concevoir un téléphone pour les analphabètes

Ce projet de smartphone à écran tactile destiné à des agriculteurs analphabètes en Inde nous rappelle combien le champ du mFarming est un secteur d’innovations à la fois technologiques et sociales. Associés depuis 2007, des chercheurs suisses en informatique et indiens en agronomie ont réalisé plusieurs essais permettant à des agriculteurs analphabètes de recevoir des informations envoyées par des capteurs sans fil installés dans les cultures. Les capteurs envoient différentes indications de température ou d’humidité sous forme de pictogrammes plus «lisibles » que des textos que la plupart des agricultures analphabètes ne peuvent déchiffrer. A terme, il sera également possible pour ces derniers de communiquer par le biais de ces icones disposées sur un écran tactile. Le choix de l’écran tactile s’est également imposé devant certaines difficultés d’appropriation des interfaces et des menus. Ce smartphone conçu pour les personnes analphabètes est vendu 50 dollars et suscite l’intérêt des opérateurs en Inde pour le marché des zones rurales du pays. Plus globalement, cette innovation dans le domaine de l’accessibilité à la communication peut s’avérer plus qu’utile pour les 793 millions de personnes analphabètes dans le monde.

Accessibilité mFarming Inde Analphabète Tactile Smartphone

Inria / Chirurgie et réalité augmentée

Alors que la firme Google propose désormais un prototype de lunettes en réalité augmentée, dont la vidéo de démo a été rapidement parodiée, et qui permet de visualiser des éléments informatifs sur les différentes zones regardées, voici la description d’un usage moins fantasmatique : la chirurgie en réalité augmentée. Il s’agit dans ce cas précis d’en utiliser les ressources pour les délicates opérations de l’anévrisme. Dans ces situations, le chirurgien ne dispose que d’images en deux dimensions et en noir et blanc. Il est cependant possible de réaliser une imagerie 3D pré-opératoire. Ainsi, le principe est d’augmenter les images prises en temps réel en 2D au cours de l’opération par des clichés 3D prises avant l’intervention. Une superposition entre deux « réalités » qui aide le chirurgien à placer un petit bouchon, le coil, sur la paroi artérielle.  D’autres usages sont possibles notamment dans la formation aux opérations et la simulation d’intervention.

AR Chirurgie France

Business Insider / La rencontre entre la robotique et le mobile

Cet article au titre un peu provocateur suggère un dépassement de la technologie du téléphone mobile par la robotique de masse. Il s’agit en fait plutôt de la rencontre complémentaire entre le téléphone et le robot dans le cadre d’un tournant grand public de l’industrie robotique. D’où le titre de l’article et cette hypothèse que la robotique sera la prochaine technologie de masse après le succès du mobile. Pour ne pas mal interpréter cette tendance, il faut considérer le robot non dans son apparence d’androïde rendue familière par les films de Science Fiction mais en tant qu’agent intelligent capable d’effectuer des tâches par une commande à distance. Les grandes sociétés de l’informatique et du mobile comme Apple avec l’assistant vocal Siri ou Google et son projet de smart car misent sur ces agents intelligents. C’est également dans le domaine des jouets et des jeux que la robotique est appelée à se développer. L’article cite ainsi un chien robot dont l’intelligence artificielle est contenue dans une application pour smartphone. Pour le faire fonctionner, il s’agit de placer le téléphone à la place du visage de l’animal. Un autre champ d’application comme la robotique du care destinée à l’assistance aux personnes âgées ou malades est aussi en développement avec la possibilité d’utiliser les téléphones comme télécommandes.  Les prévisions estiment qu’aujourd’hui la robotique est une industrie de 1,35 milliards de dollars et que les robots personnels pèseront économiquement 15 milliards de dollars en 2015.  Et ce, portés par la connexion mobile dont ils ne semblent pas, bien au contraire, pouvoir se passer.

Robot Smartphone Care Jouet

NetworkedBlog / Mobile Lorm Glove : Un moyen de communication pour les personnes sourdes et aveugles

Ce billet présente une proposition technologique utilisant le téléphone mobile afin de permettre à des personnes à la fois sourdes et aveugles de communiquer. Il s’agit d’un gant disposant  d’une liaison Bluethooth le reliant à un téléphone mobile. Il est doté d’une série de capteurs de pression dans la paume et sur le dos de la main. Ainsi, il est possible pour ces personnes de communiquer par l’intermédiaire de  l’alphabet dit de Lorm, qui permet de composer des messages en effectuant des appuis et des traits sur la paume de la main de la personne sourde et muette suivant des endroits dédiés et reconnus par la personne polyhandicapée. A partir de cet alphabet, des SMS sont composés et sont reçus sur le téléphone permettant ainsi aux personnes sourdes et aveugles de pouvoir malgré tout communiquer comme d’autres.

Handicap SMS Bluethooth Lorm

Aujardin / L'INRA prouve l'influence d'un insecticide sur le déclin des abeilles avec le RFID

Voici la présentation d’un usage précieux de la technologie des radio-étiquettes RFID. Des soupçons pèsent sur l’influence d’un insecticide neurotoxique auprès des abeilles en France. L’Institut de Recherche Agronomique a équipé 700 abeilles de puces RFID en les divisant en deux groupes, l’un ingurgitant le produit suspecté, l’autre n’y étant pas exposé. Il a été constaté que le premier groupe ne parvenait pas à retrouver son chemin vers la ruche. Le non-retour des abeilles vers la ruche entraine une augmentation de la mortalité journalière de 25% à 50% contre 15% en temps normal. La conséquence en est une baisse de la productivité et des menaces sur la biodiversité. Cette étude, qui été publiée dans la prestigieuse revue Science, démontrer l’intérêt de la communication en champ proche dans le domaine de la recherche scientifique.

Développementdurable RFID INRA

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms