4 oct 2012
Sécurité

Protection des données : intervention de la FFTélécoms au colloque FIEEC et CNIL

06
MIN
Le Président de la Commission Innovation & Normalisation de la FFTélécoms, Philippe Lucas, intervenait au colloque « Monde numérique et respect de la vie privée: quels enjeux, quelles solutions ? », organisé par la FIEEC et le CNIL le 3 octobre 2012.

A l’heure du smart home, des accès numériques, des villes intelligentes…,  la protection des données personnelles et de la vie privée est au cœur des problématiques de développement de ces nouvelles solutions.

C’est à la fois un levier pour assurer la confiance numérique chez les utilisateurs et un accélérateur pour le développement économique de ce secteur.

La confiance numérique, qui passe notamment par une normalisation de ces différentes structures, en est donc un des enjeux majeurs. D’une part pour assurer le respect du cadre réglementaire qui s’applique aux opérateurs. D’autre part pour garantir un déploiement harmonieux et durable de ces solutions auprès des utilisateurs.

Ces questions, à la croisée des chemins entre Sécurité et Innovation & Normalisation illustrent la position de la Fédération Française des Télécoms :

  • C’est un secteur innovant qui pourrait permettre d’agréger une filière avec de nouveaux services.
  • Les opérateurs doivent développer avec les autres industries, un modèle interopérable autour d’une infrastructure partagée.
  • Les opérateurs doivent également être garant de la « confiance  numérique » pour favoriser le déploiement  de ces solutions.

C’est dans ce contexte que Philippe Lucas est intervenu lors d’une des tables rondes du colloque : « Villes intelligentes, bâtiments connectées… : quelle limite entre sécurité et surveillance ? ».

L’interconnexion des objets dans les foyers représente une opportunité sur un marché qui bénéficie d’une réelle valeur ajoutée pour les clients. Néanmoins des freins existent quant à un déploiement large et harmonieux avant même que se pose la question de protections des données personnelles. Par exemple, le poids de l’existant supportant des dispositifs propriétaires.

Ce colloque fut également l’occasion d’aborder les questions de protection des données (voir dossier de l'Association de la Confiance Numérique ci-dessous). En particulier des données privées dans le cadre du développement des Smart Grid et de se pencher sur le cadre juridique à adopter pour concilier protection, sécurité, liberté d’innovation et compétitivité.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms