6 nov 2013
Actualités

Nos combats désormais relayés par les pouvoirs publics

08
MIN
A l'heure où l'on recherche avec gourmandise des signaux positifs dans la morosité économique ambiante, c'est avec de vrais motifs de satisfaction que l'on peut faire défiler les grandes lignes de l'actualité récente concernant les opérateurs télécoms.
Nos combats désormais relayés par les pouvoirs publics

Nous assistons en effet, incontestablement à une large prise de conscience des réalités de notre secteur. Les combats que nous menons à la Fédération depuis des mois, ou des années et que l'on essaie d'expliciter avec nos études sur la surfiscalité, sur les dissymétries réglementaires et fiscales des acteurs nationaux vis-à-vis des OTT, sur les ondes et la santé,.... sont désormais de plus en plus relayés par les pouvoirs publics , Parlement, Gouvernement, Président de la République, et pour certains, portés sur la scène internationale, à Bruxelles, à l'OCDE, ou au G20 ! 

Le numérique est donc monté très nettement dans les priorités du Gouvernement Français, et le premier Conseil européen faisant une large place au numérique, sous l'impulsion de la France, en est une illustration frappante.

Rien n'est pourtant gagné, loin de là, et les résultats du sommet de Bruxelles sont encore incertains, de même qu'en France, certains projets de loi en discussion laissent encore planer des menaces. Par ailleurs, tout ne résulte évidemment pas de la seule action des opérateurs et de leur Fédération. Mais, il y a néanmoins lieu de se réjouir et de nourrir une lueur d'espoir, quand le discours tenu par Pierre Louette dans la presse ou les médias, comme Président de la Fédération, celui tenu par Geoffroy Roux de Bézieux qui entraine le MEDEF sur les mêmes voies, ou celui tenu par les dirigeants des autres opérateurs dans leurs interventions publiques, à l'occasion du récent colloque de l'ARCEP par exemple, rencontrent  de plus en plus d'échos dans les prises de position de la plupart des autorités publiques qui disposent entre leurs mains, d'une part significative des solutions à nos problèmes.

Du chemin reste certes à faire, vers Bruxelles en particulier,  mais ne boudons pas notre plaisir à constater simplement que le travail paye et que le crachin breton sait dévoiler de temps en temps de belles trouées ensoleillées.

Il faut maintenant que la prise de conscience se transforme en actes concrets, favorables à l'investissement dans notre secteur et la Fédération continuera humblement, mais avec détermination, à mettre la pression sur ses interlocuteurs pour qu'il en soit ainsi.

Nous traversons une embellie, mais par prudence, nous gardons aussi le parapluie sous la main!....

Yves Le Mouël - Directeur Général de la FFTélécoms

Nous sommes satisfaits qu'un Conseil européen traite enfin du numérique : c'est une reconnaissance de toute la place qu'a le secteur aujourd'hui dans l'économie

Le Monde du 25.10.2013
Pierre Louette - Président de la FFTélécoms 

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms