23 déc 2015
Chiffres clés des Télécoms

Mobile: l’IDATE pointe le risque du sous-investissement européen

10
MIN
Une nouvelle étude publiée par l’IDATE met en lumière les risques auxquels s’expose le marché européen du numérique dans son ensemble.

Alors que l’UE des 28 est un marché 2 fois plus vaste que les USA, l’écart entre les revenus des opérateurs Européens et ceux de leurs homologues américains ou asiatiques se creuse. L’investissement des opérateurs mobiles s’en trouve gravement pénalisé, avec des conséquences directes sur le déploiement de la 4G (LTE) et sur les usages data qui sont désormais en retard. Selon l’IDATE « l’UE n’investit pas dans son futur mobile ». Pourtant, le taux d’effort d’investissement des opérateurs européens continue de croître. Pour l’Idate, « les opérateurs mobiles européens investissent autant qu’ils le peuvent mais le recul de leurs revenus les empêche simplement de rester dans la course à l’innovation et l’investissement ». Ce retard pénalise en réalité  les consommateurs pour lesquels les politiques publiques ont sacrifié l’innovation et donc les usages, au bénéfice de prix très bas.  

Selon l’IDATE, le marché unique européen du numérique est une opportunité qu’il ne faut pas rater et l’étude en appelle à un cadre réglementaire renouvelé qui relance le cercle vertueux entre investissement, innovation, usages et revenus.

 

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms