19 nov 2013
Décryptage

Les femmes et les hommes de la révolution numérique et mobile

14
MIN
"Pour rester sur place, il faut courir. Et si vous voulez aller ailleurs, il vous faut courir au moins deux fois plus vite" : les femmes mais aussi les hommes de la révolution numérique et mobile.
Les femmes et les hommes dans l'histoire de la révolution numérique et mobile

«Pour rester sur place, il faut courir. Et si vous voulez aller ailleurs, il vous faut courir au moins deux fois plus vite». Cette citation extraite de "De l’autre côté du miroir" de Lewis Carroll circule souvent sur le web au sujet de la révolution numérique. Elle laisse à penser que l’innovation dans le numérique est une course de vitesse. Elle peut aussi permettre de prendre la mesure du temps long des usages innovants, à la fois au plan du développement technologique et de l’appropriation par les usagers. On regardera ainsi avec curiosité - car tel semble être le bel état d’esprit des internautes d’aujourd’hui – une vidéo de l’Inria qui présente la recherche sur les premières interfaces hommes-machines mises en place dans les années 80 et notamment la visualisation de données qui est aujourd’hui au cœur du Big Data ou encore la qualité des écrans, un chantier technologique que la sortie de l’écran Retina d’Apple vient de relancer de façon remarquée.

Historiciser notre époque digitale ne conduit pas nécessairement à relativiser l’innovation contemporaine mais contribue tout simplement à savoir mieux, à savoir plus. Et par exemple, à mieux connaître le rôle des femmes dans la révolution numérique. Comme par exemple l’apport des femmes britanniques dans le décryptage des communications nazies durant la seconde guerre mondiale à l’aide de procédés de calculs et des machines qui seront au cœur de l’informatique à venir. Elles furent en cela les premières utilisatrices des futurs ordinateurs. Mais c’est la révolution mobile qui aura eu le plus de bénéfices dans la vie des femmes pauvres des pays en développement comme le rapport une étude du GMSA au sujet de l’inclusion financière. L’innovation disruptive du paiement mobile dans le milieu des années 2000 s’est effectuée non pas dans le cadre d’une course technologique aux téléphones les plus performants mais s’est adaptée aux réalités d’équipement des utilisatrices et de leurs téléphones simples et bon marchés. Aujourd’hui, ce sont également des femmes engagées dans les carrières scientifiques qui manquent, comme l’illustre une infographie stimulante, pour les phases à venir de la révolution numérique et mobile nécessitant notamment des compétences algorithmiques.

Enfin, pour remonter loin dans l’histoire du numérique, on regardera avec plaisir le bel usage de GIF animés visualisant les premières machines à reproduire des images.

Un petit aperçu sur les femmes mais aussi les hommes qui ont fait et qui feront la révolution numérique et mobile.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms