25 nov 2014
Handicap

Handicap : La Fédération Française des Télécoms remet au Gouvernement le troisième bilan d’application de sa charte d’engagements volontaires.

09
MIN
La Fédération Française des Télécoms remet à Ségolène Neuville, Secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, auprès de la ministre des Affaires Sociales et de la Santé et Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat chargée du Numérique, auprès du ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, le troisième bilan d’application de la charte d’engagement volontaire pour faciliter l’accès des personnes handicapées aux services de communications électroniques, véritables outils d’autonomie et d’intégration sociale pour tous.
Handicap : La Fédération Française des Télécoms remet au Gouvernement le troisième bilan d’application de sa charte d’engagements volontaires.

La Fédération Française des Télécoms a pris au travers d’une charte d’engagements volontaires signée avec les pouvoirs publics en juin 2011, des engagements dans le domaine du handicap pour une société plus inclusive.

Cette charte reste encore unique en France et témoigne de l’engagement  volontaire et dans la durée, d’un secteur économique qui œuvre pour favoriser l’accessibilité de ses services  à ses clients en situation de handicap.

Les  informations de ce troisième bilan ont vocation à être partagées largement afin d’inscrire cette démarche dans une dynamique exemplaire dans l’ensemble du secteur des télécommunications comme pour les autres secteurs de l’économie française. En particulier, la mise en accessibilité des services clients des opérateurs au handicap auditif que les opérateurs signataires de cette charte ont mis en œuvre entre 2009 et 2011, peut servir de référence à l’ensemble des  activités ayant des relations avec le public. 

Ce troisième bilan réalisé sous l’égide du Comité Interministériel du Handicap (CIH), en concertation avec les associations représentatives des personnes handicapées, avec l’ARCEP et le CSA permet de mesurer les progrès réalisés en deux ans. Progrès qu'il convient de mettre en perspective au regard de l’évolution des usages, du cycle des innovations technologiques dans le secteur des télécoms, de la mise en œuvre des critères d’accessibilité des produits et services ainsi que du paysage industriel des services de télécommunications en France et à l’international.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms