31 aoû 2011
Réseaux mobiles

Grenelle des Ondes : Position des opérateurs suite au rapport de François Brottes et aux décisions du Gouvernement

03
MIN
Les opérateurs saluent l’engagement de François Brottes et sa volonté de rechercher le consensus pendant sa présidence du Comité Opérationnel (COMOP) du Grenelle des Ondes.

Aux côtés de l’Etat, des maires et des associations, les opérateurs participent, depuis deux ans, à des travaux techniques qui montrent que leurs réseaux concilient déjà une exposition très faible aux antennes-relais avec une bonne couverture et une bonne qualité de service. Ils souhaitent souligner qu’à leur connaissance, un tel travail n’avait jamais été réalisé, en France comme ailleurs.

En particulier, les modélisations établissent que dans la très grande majorité des cas, l’exposition aux antennes-relais est aujourd’hui très faible, en-dessous d’un niveau 10 fois inférieur aux normes en vigueur.

Les travaux techniques montrent aussi que certains lieux atypiques, très limités en surface, ont une exposition sensiblement plus élevée, qui peut être réduite avec des modifications d’ingénierie ou d’emplacement qui ne dégradent quasiment pas la couverture des réseaux mobiles.

Enfin, les simulations d’abaissement de puissance d’émission des antennes-relais pour réduire l’exposition font ressortir de très fortes pertes de couverture, qui vont à l’encontre des attentes des 65 millions d’utilisateurs de la téléphonie mobile.

Aujourd’hui, les opérateurs prennent acte que les recommandations de François Brottes et les décisions du Gouvernement se concentrent sur l’identification et le traitement des lieux atypiques pour la réduction de l’exposition aux antennes-relais.

Ils soulignent l’ampleur des travaux à venir pour la mise en œuvre de ce programme.

Les opérateurs s’attacheront également à améliorer l’information et la concertation locales dans le cadre de l’implantation de leurs antennes relais selon les orientations élaborées au sein du COMOP.

Pour mémoire, le Gouvernement avait installé le COMOP en juillet 2009 sous la présidence de M. François Brottes, Député de l’Isère, d’une part pour expérimenter de nouvelles procédures d’information et de concertation locale sur les projets d’antenne-relais et d’autre part pour évaluer les impacts de réductions de l’exposition aux antennes-relais sur la couverture, la qualité de service, le nombre d’antennes et l’exposition des utilisateurs. Après deux ans de travaux, M. François Brottes vient de remettre au Gouvernement un rapport présentant ses recommandations. Les travaux tant sur l’exposition aux antennes-relais que sur l’information et la concertation locale se poursuivent, sur la base des orientations décidées par le Gouvernement.

Documents associés :

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms