16 juil 2013
Publications et études

Etude Roland Berger : Les opérateurs télécoms, partenaires de la culture

08
MIN
Pour sécuriser le financement sur le long terme de la culture, la France et l’Europe doivent veiller à faire contribuer tous les acteurs équitablement.
Etude Roland Berger

La Fédération Française des Télécoms a confié au cabinet Roland Berger la réalisation d’une étude : « Les opérateurs télécoms, partenaires de la culture ».

> Retrouvez en pièce jointe de cet article l'étude complète de Roland Berger 
> Découvrez ici le décrytpage en vidéo de l'étude par le Cabinet Roland Begrer et Pierre Louette, Président de la FFTélécoms 
> En synthèse, voici ce qu’il faut retenir :

Pour sécuriser le financement sur le long terme de la culture, la France et l’Europe doivent veiller à faire contribuer tous les acteurs équitablement

1- Un Marché de la culture en profonde mutation

o    En France le marché des contenus culturels s’élève à 21,2 Milliards d’Euros
o    La croissance du marché est désormais essentiellement tirée par le numérique

2- Avec l’essor du numérique, les opérateurs  télécoms sont devenus  des acteurs essentiels de la culture 

o    Ils financent les infrastructures d’accès à 92%
o    Ils sont un moteur majeur du développement de la distribution et des nouveaux usages numériques
o    Ils sont les premiers contributeurs financiers à l’exception culturelle française, hors autofinancement 

3- L’explosion des usages  ne profite pas équitablement à tous les acteurs de la filière

o    Les opérateurs français contribuent à la consommation numérique grâce à des prix très attractifs, sans tirer profit de l’augmentation de la consommation de bande passante liée à l’essor du numérique.
o    Les OTT profitent de leurs positions dominantes pour s’étendre sur la chaine de valeur culturelle et capter les revenus, sans pour autant contribuer au développement de la filière et sans être soumis aux cadres règlementaires des acteurs nationaux

4- Tous les acteurs doivent contribuer équitablement : la solution ne peut être trouvée au seul niveau national. L’action doit être engagée au niveau européen

o    Renforcer la filière culturelle numérique française et européenne
o    Promouvoir un cadre réglementaire et fiscal équitable, proportionnel et non discriminatoire
o    Reconnaitre aux opérateurs leur apport au développement de l’offre culturelle, leur rôle vertueux et agir en conséquence
o    Renforcer la gouvernance de la culture

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms