15 déc 2015
L'économie des Télécoms

Economie des Télécoms : la France propose les meilleurs tarifs selon le régulateur britannique

10
MIN
Le régulateur britannique (OFCOM) publie son rapport annuel international sur le marché des communications. Ce rapport souligne une fois de plus que les tarifs des opérateurs français sont les plus bas des principaux pays européens.

La France plus abordable que le Royaume-Uni, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et les USA

L’étude OFCOM estime le coût des offres adaptées à 5 profils de foyers avec des consommations diverses* selon 3 options de souscription**. L’OFCOM en conclut que les prix proposés en France sont les moins chers des 6 marchés étudiés dans leur ensemble (« overall pricing rank » ci-dessous), grâce notamment à des tarifs d’offres packagées (« bundled service pricing » ci-dessous) particulièrement attractif. La France se classe 2e pays le moins cher, derrière le Royaume-Uni, uniquement dans le cas où l’ensemble des services sont souscrits auprès de différents opérateurs (« stand-alone pricing » ci-dessous). A contrario les USA se classent dernier dans tous les cas de figure.

Classement (du plus abordable au plus cher) de 6 pays en fonction des offres tarifaires télécoms

Source : OFCOM

Les tarifs français sont particulièrement attractifs dans le cadre d’offres packagées ; ces offres (« average bundled ») sont les plus attractives en France pour 4 des 5 profils étudiés, et se classent 2e pour le profil de consommation « famille connectée ». La France affiche aussi les tarifs les plus abordables pour 2 des 5 profils étudiés dans le cas où chaque service est souscrit individuellement (« average stand alone ») ; sur les 3 profils restants, la France se classe juste derrière le Royaume-Uni.

Comparaison tarifaire internationale 2015 (en £/mois) pour 5 profils de consommation et 3 options de souscription

Source : OFCOM

Des offres packagées particulièrement prisées des français

Le caractère très attractif des offres couplées explique que 89% des français souscrivent à au moins 2 services auprès d’un même opérateur. Surtout, la France affiche, avec 24%, la plus forte proportion d’abonnés souscrivant à une offre intégrant voix fixe, haut débit et voix mobile auprès d’un seul fournisseur.

Proportion de consommateurs souscrivant à plus d’un service de communications auprès d’un même opérateur (%)

Source : OFCOM

2009-2014 : baisse des revenus des opérateurs en Europe et en France

Les chiffres de l’OFCOM confirment l’écart qui s’est creusé entre l’Europe, et particulièrement la France, par rapport au reste du monde au regard des revenus des opérateurs. Alors que ces revenus affichaient +2,3%/an entre 2009 et 2014 en moyenne dans le monde, l’Europe enregistrait une baisse de 3,6% / an en moyenne et la France une baisse de 5,2%.

Taux de croissance annuel moyen des revenus télécoms entre 2009 et 2014 (%/an)

Source : OFCOM

Voix large bande et IPTV : des spécificités françaises

L’étude du régulateur britannique rappelle enfin la spécificité du marché français au regard de la voix sur large bande et la TV sur IP. Sur ces deux marchés, les usages des français sont très en avance sur le reste du monde. En effet, avec près de 40 accès voix sur large bande (« managed VoIP ») pour 100 habitants, la France fait figure de précurseur sur ce marché, loin devant les Pays-Bas et le Japon.

Nombre d’accès Voix sur Large Bande pour 100 habitants (et évolution sur 5 ans)

Source : OFCOM

Enfin,  présente dans 41% des foyers français fin 2014 (contre 30% en Corée du Sud à la même date), l’IPTV est une réussite spécifiquement française, donnant accès à nos concitoyens à une offre audiovisuelle riche (9,3 millions de foyers français accédaient à la HD via l’IPTV fin 2014) et innovante.

Retrouvez le résumé de l’étude et le rapport ICMR dans son intégralité.

 

* Profils de consommation étudiés : « besoins de base avec TV gratuite », « late adopters », utilisation mobile intensive, « famille connectée », « couple sophistiqué »

** Options de souscription étudiées : souscription de chaque service individuellement (« stand alone pricing »), offres multiservices packagées de type triple ou quadruple play (« bundled service pricing »), offre la moins chère (« lowest available »)

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms