27 nov 2013
Décryptage

Digiworld Summit 2013 : Review des start-up en présence

09
MIN
Le choix de Montpellier comme siège du Digiworld Summit n’est pas dû au hasard : la ville est au cœur d’un écosystème dynamique dans le domaine des TIC. L’événement est l’occasion de mettre en avant les start-up de la région : Petit Web vous propose sa sélection.
Quelles sont les start-up présentes au Digiworld Summit ?

Montpellier héberge de nombreux incubateurs, et notamment Cap Omega, un incubateur inauguré en 2004 : il regroupe aujourd’hui une quarantaine d’entreprise dans l’univers des technologies de l’information et de la communication, sur 5300 m2. En voici cinq qui ont retenu notre attention.

We Are Cloud

We Are Cloud est une startup spécialisée dans l'analyse des données et le cloud computing, grâce à des tableaux de bords croisant de grandes quantités de données. Ses clients ? E-commerçants, spécialistes du marketing digital, éditeurs de jeux en ligne, grandes entreprises...

Bref, toute entreprise qui cherche à analyser les données à sa disposition, mais ne souhaitant pas investir dans de couteuses infrastructures techniques et data centers.

Codingame

Codingame : Les "Codingames" sont des concours en ligne, ouverts aux développeurs du monde entier.

Le but : faire émerger les talents du secteur sans se réduire à un CV, pour les mettre en contact avec les entreprises qui recrutent de tels profils.

Wysii

Wysii édite le service "Tell Me Plus", une plate-forme de profilage prédictif en temps réel dont le but est de fournir des informations personnalisées aux internautes, au bon endroit et au bon moment et permettre ainsi aux sites internet et aux applications mobiles d'être plus pertinents.

Spotter

Spotter se présente comme la nouvelle génération de veille et d’analyse des médias sociaux, combinant technologies de de veille, modèles décisionnels et analyse humaine.

Son objectif est de servir de base d'aide à la décision pour les services Marketing, Communication et Stratégie, à partir des informations échangées sur le web.

Teads

Véritable success-story Montpelliéraine, Teads est présente dans une dizaine de pays après seulement deux ans d'existence. Elle propose aux sites médias, tels que Le Figaro, le Financial Times ou Forbes d'intégrer des vidéos à leurs contenus éditoriaux, sponsorisés par de la publicité "outstream".

L’offre séduit des entreprises de Londres à New York en passant par Sidney, mais ce n’est pas pour autant que l’entreprise a quitté la région : elle y conserve son siège et son centre de R&D.

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms