6 déc 2013
Consommateur

Consultation de l'ARCEP sur la liste des numéros d'urgence: réponse de la FFTélécoms

La FFTélécoms publie sa réponse à la Consultation de l’ARCEP qui pose la question de la réservation dans le plan national de numérotation d’une nouvelle tranche de numéros courts pour répondre aux futures demandes de numéros d’urgence.

La FFTélécoms a répondu le 15 novembre, au nom de ses membres, à la consultation publique lancée par l’ARCEP intitulée « Numérotation - modification de la décision n°02-1179 établissant la liste des numéros d’urgence ». Elle a appelé l’attention des pouvoirs publics sur le caractère contre-productif de la multiplication des numéros d’urgence et sur les conséquences préjudiciables pour les utilisateurs, pour l’Etat et pour les opérateurs dans l’organisation de leurs  réseaux (connexion aux routeurs, raccordement aux plates-formes, coûts associés...). 

Selon la profession, la décision de consacrer des ressources en numérotation, qui sont par définition finies, pour de multiples numéros d’urgence dont la pérennité n’est pas totalement assurée, constituerait une décision lourde de la part de l’ARCEP. La FFTélécoms a par conséquent demandé qu’une réflexion soit menée sur la rationalisation des numéros d’accès aux services d’urgence, considérant en particulier que les pouvoirs publics français devraient promouvoir l’utilisation du seul numéro d’urgence fédérateur au niveau européen, à savoir le 112.

Documents associés :

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms