13 mar 2014
Décryptage

Anonymat, confidentialité et sécurité : le Privacy Phone surfe sur les craintes des usagers

2
MIN
Tirant partie des craintes suscitées par l’affaire Snowden et les multiplications de cas de piratage, l’américain FreedomPop lance un smartphone 100% crypté, le Privacy Phone.
Anonymat, confidentialité et sécurité : le Privacy Phone surfe sur les craintes des usagers

Avec sa devise «  la vie privée est un droit, pas un privilège », le Privacy Phone affiche une promesse simple : il est totalement sécurisé. Il est expliqué que toutes les conversations – textes et vocales – du smartphone sont cryptées en 128 bits et les données échangées via des applications ou le navigateur sont transmises via un Virtual Private Network (VPN) sécurisé. Le numéro de téléphone, quant à lui, peut être modifié à n’importe quel moment. Cerise sur le gâteau : l’achat peut être effectué en Bitcoin (une monnaie virtuelle), pour garantir l’anonymat de son propriétaire. Le modèle économique est lui aussi innovant : après l’achat de l’appareil, pour 189$,  il faut débourser 10$ par mois pour garantir la confidentialité de ses échanges. Une offre inédite, qui n’est pas sans poser question : il reste à savoir quel sera l’usage d’un tel outil, qui peut aussi bien séduire les entreprises que les criminels…

Un billet Petit web

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms