14 mar 2014
Décryptage

80 millions d’euros pour la robotique de service

3
MIN
Lancé à Bercy le 4 mars, le fonds européen Robolution Capital initié par Bruno Bonnell est dédié à la robotique de service, un secteur promis à un bel avenir. Il a réussi à lever 80 millions d’euros, soit 20 de plus que l’objectif initial.
80 millions d’euros pour la robotique de service

« Nous avons identifié plus de 450 entreprises en Europe dans lesquels nous pourrions investir. Et les premiers investissements devraient être bouclés dans les trois mois qui viennent, avant l’été 2014" explique Bruno Bonnell à l’Usine Digitale. La moitié des sociétés soutenues seront françaises et l’autre moitié de l’investissement sera réalisé en Europe, que ce soit pour de l’amorçage ou du développement. Une cinquantaine de bailleurs de fonds et des investisseurs institutionnels, individuels et industriels participent à ce fonds d’investissement d’une ampleur inédite pour le secteur de la robotique. Parmi les investisseurs, Bpifrance, le Fonds européen d’investissement, AG2R La mondiale, ainsi qu’EDF ou Thales, par l’intermédiaire de leurs fonds corporate : un signe de l’intérêt fort pour ce marché d’avenir, à la croisée des services, de l’électronique et du numérique.

Un billet petit web

Retour sur le site de la Fédération Française des Télécoms